Salon de la Radio/ European Radio Show - Exposition / Débats / Métiers - Exhibition / Conferences / Crafts

Compte rendu : Morning, la recette gagnante.


Rédigé le Mardi 7 Février 2012 à 15:37 | Lu 417 commentaire(s)



Compte rendu : Morning, la recette gagnante.
La recette d'un morning gagnant existe-t-elle ? Bruno Guillon, animateur de la matinale sur Fun Radio, Manu Lévy, animateur sur NRJ, Fabrice Browers, sur Oui FM et Philippe Llado sur Rire et chanson, sont intervenus sous la houlette de Hervé Pouchol, journaliste et animateur sur RTL, à ce sujet.

Ils ont raconté leur manière de préparer un morning, de leur façon d'aborder la radio et la concurrence, la meilleure façon d'être pour créer une émission matinale de qualité.

Chacun prépare son émission à peu près de la même manière : ils arrivent le matin une heure avant l'émission pour lire la presse et se tenir au courant des nouvelles et le soir ils travaillent pour l'émission du lendemain.

Au final ils travaillent tous entre 7h et 8h par jour pour la préparation.

Et l'improvisation dans tous ça ? Bien qu'elle ait une part importante dans ces mornings qui se doivent d'être dynamiques et spontanés, seuls 30 à 40% de l'émission est improvisée et le reste est préparé ou préenregistré.

La plupart des canulars téléphoniques sont préparés à l'avance pour garantir un effet réussi puisque si les appels étaient réalisés en direct, une chance sur mille que l'appel soit réussi et le canular efficace.

Tous étaient unanimes encore une fois concernant l'ingrédient principal de cette recette du morning gagnant : le naturel.

Le but de l'animateur n'est pas de jouer un rôle mais d'être le plus naturel possible afin de garantir la spontanéité du programme et provoquer le rire. Plus l'animateur est lui même et naturel plus cette attitude garantira une émission fluide et donc de qualité.

Pour cela, à part Philippe Llado, tous ont décidé de monter leur société de production et donc de fournir le programme aux radios qui les engagent. Cela leur permet de garder une indépendance et recruter leur propre équipe, l'intérêt étant de s'entourer de gens avec qui ils se sentent à l'aise, des amis plus que des collègues pour assurer un morning de qualité.

La question des femmes dans ces tranches horaires importantes a aussi été débattue. Aujourd'hui sur les réseaux de radio nationaux aucune femme n'a la charge de leader lors d'un morning ou d'une tranche de libre antenne.

La réponse ne s'est pas attendre puisque tous ont mis en avant le fait que toutes les émissions où l'essai avait été fait, ont été un échec.

D'après plusieurs sondages les femmes elles mêmes préfèrent entendre une voix masculine à la radio et n'apprécierait une voix féminine en tant que leader. Mais bien sur, si un jour un projet de qualité mené par une femme était proposé à une antenne, aucun doute que les habitudes seraient bousculées.

Et la relève dans tout ça ?

Beaucoup reprochent aux mêmes animateurs de tourner sur les mêmes radios (Bruno Guillon passant de Virgin Radio à Fun Radio et plus récemment Manu Lévy arrivant sur NRJ après avoir été sur Fun Radio) on leur a demandé s'ils donnaient leur place aux plus jeunes.

Ayant tous commencé la radio très jeune, ils sont tous heureux de donner la chance aux nouveaux animateurs, de la même manière qu'ils auraient aimé qu'on les aide à leur début.

Beaucoup de stagiaires sont pris dans leurs émissions afin de permettre à des étudiants ou des free-lance de mettre un pied dans ce monde qui les passionne.

LE GARS Florent






Dans la même rubrique :
< >

Lundi 13 Février 2012 - 16:24 Le RADIO - Jour 3 par One School/ESJ

Vendredi 10 Février 2012 - 01:12 PODCAST - Dominique Duforest

Vendredi 10 Février 2012 - 00:55 PODCAST - Donald Reignoux

Vendredi 10 Février 2012 - 00:36 PODCAST - Flavia Coelho