Salon de la Radio/ European Radio Show - Exposition / Débats / Métiers - Exhibition / Conferences / Crafts

Diversifier ses revenus


Rédigé le Mardi 7 Février 2012 à 12:08 | Lu 157 commentaire(s)



Diversifier ses revenus
Chefs d’antenne, commerciaux et cadres dirigeants : diversifiez vos revenus et vendez plus, voire mieux. Frédérick Brulhatour, id Radio et Rédacteur Chef de la Lettre Pro de la Radio, et Michel Colin de Madiatic Conseils vous expliquent en onze points comment fructifier vos revenus.

Outre l’idée recyclée du radio stop et du rendez-vous donné à l’antenne par les autocollants voitures; voici onze points générant du cash et développés un à un par nos intervenants :
 
La conception publicitaire. 10% des annonceurs locaux ont dans leur spot une identité sonore, un jingle, voire un jingle changé ou un simple « Dé-Dé ! ». Le son est associé à la marque en question. L’objectif est de créer une identité facile à mémoriser et qui se vendra quelques dizaines voire centaines d’euros. Une vraie création sonore se revendra plus chère. Améliorer la qualité rendra la campagne efficace et une meilleure mémorisation de la marque.
 
Le parrainage de podcasts. Il s’agit de l’opportunité approuvée pour générer des revenus supplémentaires de manière simple et pas coûteuse. C’est simple : parrainer une chronique récurrente et courte s’articulant à l’architecture de la grille. Finalité : signer avec des partenaires.
 
Un podcast à l’ouverture du player. La pub pleine page qui s’ouvre quand on arrive sur le site de la radio, appelée pré-home, fonctionne. Les annonceurs l’ adorent du fait de sa courte taille et qu’on peut la fermer d’un simple « clic ». Le tarif d’une bande annonce se détermine au prix de marché (200 – 500 euros par semaine) ; des pré-homes diversifiés génèrent plus de revenus.
 
Vendre sa marque auprès d’une communauté. Proposer du t-shirt, du mug, des haut-parleurs, une babiole…  afin que la communauté s’approprie la marque. Le e-boutique en ligne peut associer des produits à la l’image de la marque. Des produits non négligeables sont générés et la personne portant la marque quotidiennement permet une publicité loyale.
 
Les sms surtaxés pour générer du business. Faire des jeux : inscription pour gagner des invitations, participer à un concert… et générer jusqu’à 50 000 sms surtaxés à 40 centimes par exemple.
 
Editer un quotidien d’information ou un hebdomadaire et profiter des journalistes sur place pour des lancements.
 
Créer une web radio locale avec un flux uniquement sur le web. Le programme doit être très spécifique et spécialisé (même temporaire pour un événement particulier tels qu’une foire, une communauté, un club de foot).
 
Les publi-reportages de bons plans et bonnes adresses. Proposer de l’info à l’auditeur alors qu’il s’agit d’un spot publicitaire. Un simple ton journalistique et la pub prend la forme d’une chronique.
 
Partenariat entre site internet et radio. L’intention est qu’un spot radio annonce une marque et rapporte au site de la radio. .
 
Le mécénat entre des petites structures qui correspondent aux valeurs de l’entreprise. L’exemple idéal est de promouvoir une compilation de groupes ou artistes locaux afin de les accompagner.
 
Monétiser son activité sur les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter.
Créer des pages et lancer des tweets rien de plus simple pour diversifier ses revenus sans dépenser un centime.
 
Un petit plus pour continuer le développement : Blog « radio pub » animé depuis 3 ans par Michel Colin.
 
Charlotte Lesprit




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 13 Février 2012 - 16:24 Le RADIO - Jour 3 par One School/ESJ

Vendredi 10 Février 2012 - 01:12 PODCAST - Dominique Duforest

Vendredi 10 Février 2012 - 00:55 PODCAST - Donald Reignoux

Vendredi 10 Février 2012 - 00:36 PODCAST - Flavia Coelho