Salon de la Radio/ European Radio Show - Exposition / Débats / Métiers - Exhibition / Conferences / Crafts

Hiérarchiser ses informations


Rédigé le Dimanche 5 Février 2012 à 17:12 | Lu 220 commentaire(s)



Hiérarchiser ses informations
Frédéric Bruhlatour rédacteur en chef du magazine la lettre du radio, nous parle de l’importance de hiérarchiser des informations.
Pour M Bruhlatour , iI existe quatre objectifs de ce classement d’information par degré d’importance, l’appartenance territoriale, de proximité, de société… Pour lui, les hiérarchisations diffèrent autant que les auditeurs ou les programmations musicales.
 
1) Donner de l’importance à son information
 
Il faut faire attention à l’information que l’on désire faire passer en premier. On devra toujours
privilégier la politique aux informations se déroulant à proximité de chez nous histoire d’englober et
de proposer une actualité plus générale.
Pour ce faire, on adopte le processus suivant :
 
1) On choisit le sujet à réaliser
 
2) On choisit par quelle information on débute
 
Parfois, l’ordre diffère comme par exemple avec la chaîne de radio RTL qui a décidé de commencer
son journal par un bilan météorologique, puis a enchaîné avec des sujets plus sérieux tels que la
politique. Le fait que la météo ait été l’information citée en premier s’explique sûrement par la
vague de froid qui sévit actuellement en France. Il faut également porter de l’attention à la catégorie
de public à qui nous parlons. Par exemple, il faudra s’abstenir d’informer des adolescents citadins
d’actualités agricoles.
 
M Bruhlatour parle également des catégories d’actualité présentes sur les autres radios et dont il faut s’inspirer.
Par exemple, les auditeurs de radio classique préfèreront une actualité économique et politique, comme à BFM . Hiérarchiser les informations signifie envoyer des signaux à l’auditeur . La hiérarchisation pour lui n’a aucun sens si les signaux sont absents.
 
Les critères de hiérarchisation sont les suivants :
 
L’impact est la conséquence directe que l’information aura sur celui qui nous écoute
 
La proximité qui est le fait pour les auditeurs de se sentir près de l’information
 
L’émotion que l’information suscite ou dégage et la plus reconnue est la peur
 
Le bénéfice, à savoir ce que l’émotion apportera à ceux qui nous écoutent
 
L’inhabituel car certaines informations paraissent anormales voire inhabituelles comme par exemple une arrestation . On peut d’ailleurs comparer ce critère avec la boxe qui est un sport où l’imprévu arrive soudain.

Alan KAUFMAN




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 13 Février 2012 - 16:24 Le RADIO - Jour 3 par One School/ESJ

Vendredi 10 Février 2012 - 01:12 PODCAST - Dominique Duforest

Vendredi 10 Février 2012 - 00:55 PODCAST - Donald Reignoux

Vendredi 10 Février 2012 - 00:36 PODCAST - Flavia Coelho