Salon de la Radio/ European Radio Show - Exposition / Débats / Métiers - Exhibition / Conferences / Crafts

Pub nationales et locales, quel équilibre ?


Rédigé le Lundi 6 Février 2012 à 15:16 | Lu 281 commentaire(s)



Pub nationales et locales, quel équilibre ?
Et plus précisément, le sujet de la conférence c'était le GIE des Indés Radios. C'est un groupe qui permet aux radios régionales indépendantes de bénéficier d'une commercialisation nationale. Il faut savoir que aujourd'hui 126 stations font parties des GIE et en dépendent intégralement pour tout ce qui concerne la publicité. Alors pour intégrer le groupe il y a une dizaine de critères à respecter. Les principaux c'est d'avoir au moins 3000 auditeurs quotidien et d'être transparent par rapport à tous les acteurs GIE. 
 
Corinne in Albon du pôle publicité Kantar Média nous a dressé un peu le bilan de l 'année 2011. Et la radio est le 4ème média le plus utilisé par les annonceurs pour diffuser leurs spots publicitaires.
 
Et par rapport à l'équilibre entre les pubs nationales et locales. Parce que c'était bien l'objet du débat...
 
ll faut savoir que en matière de diffusion les spots nationaux et locaux sont à peu près équilibrés au niveau du contenu. Par contre c'est le timing de diffusion qui est différent. C'est-à-dire que même sur une radio de proximité on peut entendre pas mal de pubs nationales sur une même journée. En fait l'équilibre se fait sur la semaine.
 
Et un dernier chiffre qui prouve que la pub fait partie intégrante du paysage radiophonique français : RMC fait le même chiffre d'affaires que les Indés Radio pour deux fois plus de diffusions publicitaires. Le secret de la recette c'est d'intégrer intelligemment la pub, natio ou locale, pour que l'auditoire reste à l'écoute de la radio. 

Marie SALOMON




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 13 Février 2012 - 16:24 Le RADIO - Jour 3 par One School/ESJ

Vendredi 10 Février 2012 - 01:12 PODCAST - Dominique Duforest

Vendredi 10 Février 2012 - 00:55 PODCAST - Donald Reignoux

Vendredi 10 Février 2012 - 00:36 PODCAST - Flavia Coelho